Des niveaux de responsabilité différents
pour un même objectif

Les militaires du rang

Les militaires du rang remplissent des taches d’exécution lors de missions opérationnelles contre les risques naturels (feux de forêt et sauvetage-déblaiement) en France et à l’étranger. Ils maitrisent tous les fondamentaux du métier de sapeur-sauveteur qu’ils mettent en œuvre dans les fonctions d’équipier sécurité civile, de conducteur d’engin-pompe, de chef d’équipe et de chef d’agrès pour les meilleurs et les plus anciens.

L’escalier social est une réalité des Forces Armées. 70% des sous-officiers ont débuté leur carrière comme militaire du rang.

Un engagé volontaire dans une unité de sécurité civile a la possibilité d’évoluer tout au long de sa vie professionnelle sous l’uniforme. Sa motivation et son mérite sont les seuls critères qui lui permettent d’accéder à de plus amples responsabilités, au grade ou à la catégorie de grades supérieurs.

 

 

 

 
 

Les sous-officiers

Les sous-officiers occupent une place charnière dans les unités de sécurité civile, entre le corps décisionnaire des officiers chargé de la conception et celui des militaires du rang chargé de l’exécution. Cadre de contact par excellence, en charge de responsabilités humaines et techniques, homme de terrain, le sous-officier est un exemple permanent pour les militaires du rang. Il tient successivement les fonctions de chef de groupe, sous-officier adjoint, chef de section et sous-officier traitant.

 

En réussissant ses évaluations militaires et en fonction de son aptitude au commandement, un jeune sous-officier peu rapidement monter en grade pour devenir sous-officier de carrière, voire officier de carrière. 50% des officiers de l'armée de Terre sont issus du corps des sous-officiers.

 

Les officiers

Au sein d'une unité de sécurité civile, les officiers assurent des missions de commandement à la tête d'une section puis d’une compagnie. Un jeune officier commande une trentaine de sapeurs-sauveteurs, conçoit et organise la préparation opérationnelle du personnel placé sous son commandement qu’il dirige ensuite en intervention sur le terrain.

 
 

A l’image de ses frères d’armes des régiments de l’Armée de Terre, l’officier des ForMiSC cultive au quotidien des valeurs de soldat et de chef. Spécialiste de la gestion de crise, il commande ses soldats quelles que soient les conditions d’engagement et il met tout mettre en œuvre pour remplir la mission qui lui est confiée tout en préservant la vie des hommes et des femmes qui sont sous ses ordres. Officier de carrière, il peut développer un parcours professionnel harmonieux et épanouissant alternant les périodes de commandement en unité opérationnelle et des responsabilités d’état-major tout en ayant la possibilité de réaliser des séjours outre-mer.

 

 
Selectionner et remplacer par un autre bloc, ou supprimer cete image

 

  • Retour
  • Sommet de la page